Aller au contenu
Réseau de la santé

«Plus on laisse de place au privé plus on affaiblit le public»

«Plus on laisse de place au privé plus on affaiblit le public»
Infirmière qui s'occupe d'un patient / Photo : FatCamera / E+ / Getty / Getty Images

La Coalition Solidarité Santé, un regroupement d’organisations syndicales et communautaires, s’apprête à entamer une semaine nationale d’actions pour dénoncer la réforme du système de santé proposée par le ministre Christian Dubé.

Geneviève Lamarche, coordonnatrice de la Coalition Solidarité Santé, discute de leurs principales revendications, notamment la lutte contre la privatisation du réseau de la santé, dimanche, au micro d'Élisabeth Crête.

«Plus on laisse de place au privé en santé, plus on porte atteinte au réseau public, plus on l'affaiblit. Parce que les ressources humaines qui s'en vont vers le privé ne sont plus là pour répondre aux besoins du public.»

Elle explique aussi les raisons pour lesquelles La Coalition Solidarité Santé souhaite une décentralisation du système de santé.

«En augmentant la présence des citoyens puis des comités des usagers dans les processus décisionnels, les décisions seraient prises localement. Les besoins en Outaouais, en Abitibi, dans le bas du fleuve, ce n’est pas la même chose.» 

Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

Est-ce qu'il y aura une nouvelle baisse des taux d'intérêt en juillet?
Quels sont les pires comportements des clients dans les restaurants ?
Les femmes en radio: «Pour être égale, il faut être meilleure»-Lise Lapointe

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Catherine le midi
En direct
En ondes jusqu’à 13:00