Aller au contenu

Les opérateurs de machinerie lourde s'opposent au projet de loi 51

Les opérateurs de machinerie lourde s'opposent au projet de loi 51
De la machinerie lourde / Photo: Canva

Le gouvernement Legault s'apprête à permettre à des charpentiers-menuisiers d'opérer de la machinerie lourde, sans qu'ils n'aient la formation nécessaire.

C'est ce que soutient l'Union des opérateurs de machinerie lourde, local 791, qui dénonce le principe de «polyvalence» inscrit dans le projet de loi 51.

En point de presse à Québec, son directeur général, Marc Leclerc, a demandé que le métier d'opérateur soit exclu du principe de «polyvalence» pour protéger la santé-sécurité des travailleurs et du public.

Il était en entrevue dans "Catherine le midi", aujourd'hui.

Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Catherine Gaudreault

La meilleures astuces pour vos marinades et vinaigrettes
70% des adultes en faveur d'une majorité numérique au Québec
C'est le Grand Prix de Monaco en fin de semaine

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 00:00