Aller au contenu
Les propos de PSPP

«C'est un discours qui devient de plus en plus catastrophiste»

«C'est un discours qui devient de plus en plus catastrophiste»
Philippe Cantin / Cogeco Média

À l'occasion de son commentaire, mardi, au micro de Patrick Lagacé, écoutez Philippe Cantin revenir sur les déclarations du chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, sur la nécessité d'un référendum en 2026 et l'urgence de l'indépendance du Québec pour éviter son extinction.

«C'est un discours qui devient de plus en plus catastrophiste et c'est assez renversant, parce que, historiquement, ce n'est pas la manière dont les souverainistes ont tenté de vendre l'idée du pays.»

«On a toujours essayé plutôt de mettre en lumière des lendemains qui chantent et je le dis dans le bon sens. On va être maîtres de notre destinée, maître de nos propres affaires, on va pouvoir prendre nos décisions. Ce sera une grande entreprise de liberté à tous les niveaux. Et ça, je pense que c'est un discours qui peut certainement être porteur et qui peut être suscité de l'espoir.»

Philippe Cantin critique le ton catastrophiste de Plamondon et il doute de l'efficacité de ce discours pour rallier les jeunes et les nouveaux arrivants.»

Autre sujet traité

  • Le budget fédéral à Ottawa
Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

«J'avais déjà le souci de l'international avec mes lectures de Tintin»
«Ça fait en sorte que des petits joueurs ne peuvent pas émerger»
Des fonctionnaires ne veulent pas retourner au bureau trois fois par semaine

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
La nuit en direct
En direct
En ondes jusqu’à 03:00