Aller au contenu

Montréal perd de la vitesse auprès des jeunes

Montréal perd de la vitesse auprès des jeunes
Montréal perd de son attrait pour les jeunes. / Getty Images/Qin Ningzhen

Montréal n’attire plus autant qu’avant les jeunes adultes du reste du Québec. C’est ce que révèlent des données de l’Institut de la Statistique du Québec dévoilée jeudi.


Écoutez l'entrevue de Philippe Cantin avec Nathalie Collard, chroniqueuse à La Presse et Mélanie Bergeron, courtière immobilier, sur l'attrait de Montréal.


En 2023, il y a plus de jeunes qui ont quitté la ville pour s'établir ailleurs, en banlieue ou ailleurs au Québec, que des jeunes qui sont venus à Montréal.

Le sentiment de sécurité faiblissant dans le Métro de Montréal y est peut-être pour quelque chose, selon la chroniqueuse de La Presse, Nathalie Collard.

«J'utilise beaucoup la ligne orange et j'ai vu des stations se détériorer au cours des trois dernières années. Il y a des gens qui habitent carrément presque dans les stations», raconte-t-elle.

«Un jeune qui veut accéder à la propriété, c'est déjà difficile à la base. Puis, avec les prix montréalais, il y en a qui n'y arrivent pas. Il faut qu'ils traversent un pont parce que sinon, ils ne pourront jamais devenir propriétaires», ajoute Mélanie Bergeron, courtière immobilière.

Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Cantin

«Une nomination qui arrive peut-être un peu du champ gauche»
Propos de François Legault: «Je pense que c'était nettement prématuré»
La banalisation des insultes de Pierre Poilievre

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00