Aller au contenu
La guerre en Ukraine deux ans plus tard

«2024 doit être une année de retraite pour se remuscler»

«2024 doit être une année de retraite pour se remuscler»
Image illustrant la guerre en Ukraine / Photo : JARAMA / iStock / Getty Images Plus / Getty Images

Le 24 février 2022, la Russie envahissait l’Ukraine, estimant que cela lui prendrait trois jours pour l'accaparer. Deux ans plus tard, le conflit perdure. Quel bilan peut-on en faire?

Élisabeth Crête aborde le sujet, samedi, en compagnie de Théophile Simon, journaliste indépendant qui s'est récemment rendu en Ukraine. 

Il souligne notamment que malgré la durée du conflit, l'opinion publique ukrainienne demeure en faveur de la défense du territoire. Le pays devra toutefois reprendre de ses forces. 

«Pour l'Ukraine, 2024 doit être une année de retraite pour se remuscler. Il n'y a pas d'offensive à prévoir de la part de l'Ukraine. A priori, on va rentrer en mode défensif. Vous ne verrez plus l'Ukraine défendre coûte que coûte une ville déjà réduite en ruines. Le but maintenant, c'est d'économiser ses forces, de refaire le plein d'obus, d'artillerie, d'hommes, de combattants.»

Il souligne toutefois que, de son côté, la Russie aura pour objectif d'empêcher l'Ukraine «de souffler.» 

Écoutez le journaliste discuter également des femmes ukrainiennes qui semblent vouloir rejoindre le front, même si rien ne les y oblige...

Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

Conseil national du PQ : quel est le bilan?
«Le conciliateur pourrait suggérer une voie de passage» - Marc Ranger
Situation au Moyen-Orient et en Ukraine: les impacts sur le prix du pétrole

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le retour de Catherine
En direct
En ondes jusqu’à 18:00