Aller au contenu
Soins palliatifs à domicile

Québec octroie 1,2 million $ à Nova Soins à domicile

Québec octroie 1,2 million $ à Nova Soins à domicile
Une personne offre des soins à domicile. / Nova soins à domicile

La Commissaire à la santé et au bien-être, Joanne Castonguay, dénonçait dans son rapport le mois dernier que notre modèle de soins et services en soutien à domicile est dysfonctionnel.

On apprend mardi que Québec accorde un soutien financier de plus de 1,2 million de dollars à l’organisme Nova Soins à domicile qui offre des soins palliatifs directement chez les patients de la région de Montréal.


Pour commenter cet annonce, Sonia Bélanger, ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé, et Anne-Sophie Schlader, directrice générale de Nova Soins à domicile, sont au micro de Patrick Lagacé.


«Les soins palliatifs, c'est une priorité de notre gouvernement, que ce soit à l'hôpital, en maison de soins palliatifs, en CHSLD, mais bien sûr, en soutien à domicile», note la ministre.

«On le voit, il y a une demande constante depuis les dernières années, c'est près de 28 % des décès au Québec dont les personnes demandent pour que ce soit fait à domicile. Aujourd'hui, on est très heureux d'annoncer cette subvention. C'est un début avec Nova Soins qui ont un rôle primordial en soins palliatifs à domicile. Ils ont développé une expertise depuis plusieurs années.»

Nova Soins à domcile permet concrètement d'éviter des transports à l'hôpital, des visites chez le médecin et de surcharger le système de santé.

«On collabore avec les CLSC. On est un organisme communautaire. On a la même mission que les CLSC, qui est le maintien à domicile. Donc, essentiellement, un patient qui désire vivre ses derniers jours à la maison, recevoir des soins, a besoin de services. Le CLSC, parfois, n'arrive pas à offrir la totalité des soins. Donc on est là pour ajouter des heures de services avec notre expertise.

«Donc on aide environ 550 patients par année à Montréal, plus leurs proches aidants, donc environ 1000 personnes qu'on soutient par année gratuitement. Ça fait 125 ans qu'on arrive à payer nos soins par la philanthropie, avec des dons. Mais là, depuis la pandémie, on n'y arrivait plus. La demande pour les soins a augmenté, puis le coût relié aux services aussi.»

«Nos services sont gratuits. Donc au-delà d'un certain nombre d'heures, on peut ajouter certains services qui vont être à très faible coût, mais essentiellement, avec les services gratuits. Souvent, on arrive à garder les gens jusqu'à la fin à la maison.»

On les écoute...

Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Logan Mailloux joue avec les Canadiens: ça passe ou ça casse?
«C'est un discours qui devient de plus en plus catastrophiste»
«Où es-tu, mon bel étudiant?»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En direct
En ondes jusqu’à