Aller au contenu
On passe la gratte sur l'actualité

Salaire des députés: «Il y a quelque chose de vicié dans ce processus»

Salaire des députés: «Il y a quelque chose de vicié dans ce processus»
Le sommet du Parlement du Québec / Getty Images

À l’émission L’effet Normandeau, jeudi, écoutez les chroniqueurs Christian Dufour et Jacques Létourneau parler de certains sujets qui ont marqué l’actualité, dont la hausse probable du salaire des députés de l’Assemblée nationale.

«Je suis contre cette augmentation. Il est rare que je m’indigne, mais je vais même dire que je trouve ça scandaleux. Il y a plusieurs travers dans cette histoire. D’abord, ce sont des anciens députés qui proposent à des députés de s’autovoter une hausse salariale! […] Trente pour cent d’augmentation alors que ce gouvernement offre 9 pour cent d’augmentation aux infirmières et aux professeurs, qu’on a de la misère à recruter. Il y a quelque chose de vicié dans ce processus.»

Un député travaille en moyenne 63 heures par semaine.

Christian Dufour, quant à lui, se dit moins indigné.

«Il faut faire une différence entre les fonds de pension des députés, qui semblent trop généreux, et le salaire. C’est facile de faire de la démagogie sur cette affaire. Il n’y a jamais de bons moments pour augmenter le salaire des députés… C’est tout un job ces jours-ci.»

L'animatrice souligne que le gouvernement a déposé jeudi matin son projet de loi pour majorer de 30 000 $ le salaire des députés.

Le salaire de base des élus à l'Assemblée nationale passerait de 101 561 $ à 131 766 $.

Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Démission de France Bélisle: les élus sont-ils devenus des «punching bags»?
Le prix de la voiture électrique est-il encore un enjeu pour vous?
Devrait-on fermer le Panier Bleu?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le retour de Catherine
En direct
En ondes jusqu’à 18:00