Aller au contenu
Abandon du 3e lien

«C'est sûr qu'à Québec, il y a des gens qui vont payer» -Régis Labeaume

«C'est sûr qu'à Québec, il y a des gens qui vont payer» -Régis Labeaume
L'ancien maire de Québec Régis Labeaume. / PC/Jacques Boissinot

L'abandon du 3e lien autoroutier au profit du transport collectif n'a pas fini de faire des vagues au sein de la population de Québec et des villes environnantes.

Au micro de l'animateur Patrick Lagacé, l'ancien maire de Québec, Régis Labeaume, commente cette décision, notamment le moment où elle est prise ainsi que ses répercussions.

«Ils (les membres de la CAQ) sont au début d'un mandat fort. C'est le temps de lâcher la bombe. Ils ont été élus très fortement, ils sont très solides dans les sondages, alors, s'il y a un moment où il faut le faire, c'est maintenant. C'était le moment pour le faire.»

Est-ce que quelqu'un dans l'équipe de la CAQ risque de payer un prix politique plus fort?

«Je connais des députés qui devraient commencer à calculer leur prime de départ. En périphérie, il y a des gens qui vont se souvenir du mensonge. C'est sûr qu'à Québec, il y a des gens qui vont payer, à moins que la population fasse vraiment beaucoup d'amnésie.»

On écoute Régis Labeaume...

Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Louisiane: Une loi s'attaque à la légalité de la pilule contraceptive
«Les patients et les professionnels de la santé ont besoin de plus d'humanité»
«Ça fait en sorte que des petits joueurs ne peuvent pas émerger»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 00:00