Aller au contenu
Règlement à Rimouski

«Laver son asphalte avec de l’eau potable, ce n’est plus de notre époque.»

«Laver son asphalte avec de l’eau potable, ce n’est plus de notre époque.»
Un homme lave une asphalte avec un jet d'eau. / Getty images / welcomia

Que pensez-vous des gens qui lavent leur asphalte avec de l’eau potable? C’est la question abordée par l’animatrice Nathalie Normandeau, alors que la Ville de Rimouski s’apprête à passer un nouveau règlement concernant l’eau potable.

Le conseiller municipal de Rimouski, Jocelyn Pelletier, explique qu’en 2023, ce n’est plus acceptable comme façon de faire.

«Je pense qu’on est rendus là. On a déjà vécu des sécheresses par le passé, où notre bassin d’eau était vraiment très bas et où on était vraiment dans le trouble à Rimouski», dit-il.

«Une étude est sortie, disant que notre ville consommait comme une ville de 100 000 à 120 000 habitants pour 50 000 habitants, dans des périodes de pointe d’arrosage. Laver son asphalte avec de l’eau potable, ce n’est plus de notre époque.»

Des opposants au projet 

Un opposant au projet de règlement, instigateur d’une pétition contre ce règlement, Jean-Claude Roy, estime qu’il est important de protéger l’eau, mais que la Ville emprunte le mauvais chemin dans cette décision.

«Dans un lavage printanier d’à peu près une heure, cette tâche-là est domestique. Là, on est rendus dans la sphère privée des gens au nom d’une bonne volonté, d’un zèle intempestif.»

Écoutez l’animatrice Nathalie Normandeau en compagnie du conseiller municipal de Rimouski, Jocelyn Pelletier et d'un citoyen de Rimouski Jean-Claude Roy, discuter d'un nouveau règlement de la Ville concernant le lavage d'asphalte. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!Abonnez-vous à l’infolettre du 106.9 Mauricie!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Quel souvenir gardez-vous de Brian Mulroney?
Loi anti-citron: «Pour les voitures récentes qui ont un problème récurrent»
Avez-vous des rages de sucre?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00