Maxime Gagnon
Il y a une semaine, il n'y a pas que les riverains qui priaient pour cessent les précipitations, les agriculteurs aussi.

À Saint-Prosper-de-Champlain, la famille Gagnon a positionné ses huit tracteurs autour d'une croix plantée au milieu de leurs champs dans l'espoir de faire arriver le beau temps.

Leur souhait a été exaucé. Le soleil a par la suite refait son nid sous le ciel de la Mauricie. La période des semences a finalement pu débuter après deux semaines de retard.

"Ça a fonctionné parce qu'en effet, le lendemain il s'est mis à faire beau. Même que certains producteurs nous ont appelé pour nous demander de laisser les tracteurs devant la croix, qu'ils feraient leur semis et viendraient ensuite nous aider avec les nôtres", explique en riant le producteur Maxime Gagnon.

Il y a deux ans, la famille avait utilisé le même stratagème, mais cette fois en déposant un bouteille d'eau au pied de la croix pour que cesse une période de sécheresse.