nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Un conflit qui pourrait être long

Un conflit qui pourrait être long
Cogeco Nouvelles

Le conflit de travail qui vient d'éclater à l'Aluminerie de Bécancour s'annonce pour être long.

Le Syndicat des Métallos a affirmé au cours d'un point de presse tenu vendredi après-midi que l'employeur avait fermé deux séries de cuves avant même que ne commence la rencontre d'hier convoquée par le médiateur.

Le président du syndicat, Clément Masse estime que le conflit aurait pourtant pu être réglé à la table de négociation.

Il considère que l'impasse est accentuée par le fait que deux entreprises sont propriétaires de l'aluminerie soit Rio Tinto Alcan et Alcoa.


Le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau a rappelé aux travailleurs que Rio Tinto n'avait pas hésité à mettre ses employés en lock-out en 2012. "On sait qu'il vont faire grimper les prix de plusieurs produits d'aluminium tout en continuant de fournir le marché à partir d'usines qu'ils détiennent à 100%."


La direction a mis ses 1030 travailleurs en lock-out dans la nuit de mercredi à jeudi.

Depuis, les travailleurs tiennent une ligne de piquetage devant l'usine.

 

Le directeur québécois des Métallos Alain Croteau a pris la parole (à écouter en audio).

Le directeur québécois du syndicat des Métallos, Alain Croteau et ... la réaction des syndiqués

il y a 5 mois

Bonsoir les sportifs

En direct de 20:30 à 00:00

1735
100

Bonsoir les sportifs

avec Ron Fournier

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.